Lettres de juillet

Co-écrit par Laurent Larivière et François Prodromidès.

Réalisé par François Prodromidès     

Documentaire de 52 minutes


       A Cherbourg, la maison d'arrêt siège au cœur de la ville comme une boîte noire. 7 détenus écrivent une lettre à un destinataire - si loin, si proche. Du temps de la parole à celui de l'écrit, cheminant vers le dehors par l'imaginaire intime, la  lettre est tour à tour une clé, un document amoureux, un autoportrait singulier dans le miroir de l'autre.


       extrait 10 mn


Collection Cérès Franco, le parcours d'une femme atypique

Clémence Hardouin

Documentaire de 52 minutes

       A l’automne 2013, l’aile droite du Musée des Beaux Arts de la ville de Carcassonne accueillera une sélection des œuvres de la Collection Cérès Franco,  soit plus de 1500 pièces rassemblées aujourd’hui dans deux maisons-musées à Lagrasse.

       Clémence Hardouin, la réalisatrice, a choisi de dresser le portrait de sa grand-mère, atypique. Elle a bâti son film sur l’idée de décrochage/accrochage qui va avoir lieu dès le printemps et son film accompagnera la présentation des œuvres qui seront exposées de manière permanente dans ce nouvel espace.


extrait 8 mn


Savoir Terre                                                                

Maria Reggiani                                                                

Documentaire de 52 minutes                                                                

                                                                                               

Le désir de Maria Reggiani était de montrer, à travers plusieurs destins individuels, les changements que connaît actuellement le secteur agricole en France, en interrogeant notamment des agriculteurs qui ont décidé de passer de mode d’agriculture intensive à des exploitations beaucoup plus réduites et à la culture bio. Au cours de ces recherches, Maria a rencontré Fantine, une jeune diplômée de Sciences-Politiques qui fait  partie de Savoir Terre une association dont certains adhérents sont en train de monter des projets agricoles collectifs, dans différentes régions en France. Le film suivra la mise en place de trois de ces projets collectifs, en se plaçant en témoin direct de l’agora (au sens des origines de la démocratie et de la Grèce antique), que forment par et pour eux-mêmes ces groupes : Quelles bases pour un fonctionnement égalitaire où chaque décision doit être prise en commun et acceptée par tous ? Comment dépasser les incompréhensions ou différences inter-personnelles pour trouver le meilleur « vivre-ensemble » et comment pérenniser un projet de vie?


extrait 15 mn


Ricardo Cavallo ou le vol de l'épervier

Isabelle Rèbre

Documentaire de 52 minutes.

Coproduit par AGM productions, Tébéo, La région Bretagne, CNC


A St Jean du Doigt, Ricardo Cavallo peint sur le motif des petites plaques de bois, qui, une fois rassemblées composent une image d’allure photographique représentant un paysage. Pourtant c’est la figure humaine qu’il veut introduire dans sa peinture. Le film suit au fil des saisons le travail du peintre, questionnant à travers lui, dans un dialogue entre peinture et cinéma, la difficulté de représenter la figure humaine.


extrait 10 mn


La mélodie du boucher

Amélie Bonnin                                                        

Documentaire de 52 minutes                                              


Montée à Paris à 18 ans pour suivre des études de graphisme, je suis issue d'une famille d'artisans bouchers de campagne. La boucherie étant sur le point d'être vendue, je veux garder les traces de cette histoire qui s'étiole. À travers le portait de mon oncle, dernier de la lignée de bouchers et garant d'un héritage qui m'a forgée ; j'interrogerai l'écart entre nos deux réalités, m'attachant à en dégager les liens. Tableau de campagne subjectif, ce film reflète le regard que je pose sur le mélange entre histoire individuelle et traditions.


 52 mn


Hygiène raciale 

Guillaume Dreyfus                                                        

Film documentaire de 90 minutes coproduit par TV Tours, Centreimages, Média, Geppert productions, Procirep/Angoa, CNC. Distribution Zed International.


       « Hygiène raciale » fut le nom donné à l'eugénisme, en Allemagne, dans les années 1930. Ce film veut raconter l'histoire de cette idéologie, en se concentrant sur l'eugénisme négatif : son but était d'empêcher la propagation de certaines maladies, que la science de l'époque estimait alors héréditaires. L'eugénisme fut l'un des piliers idéologiques du nazisme. Toutefois, cette idéologie n'a pas seulement été appliquée dans l'Allemagne nazie, mais aussi dans d'autres pays occidentaux, et notamment aux Etats-Unis - avant 1933 et après 1945. L'un des objectifs du film étant de faire apparaître certaines continuités : on oublie combien la pensée eugéniste, qui triompha dans une partie du monde occidental avant la Seconde Guerre mondiale, marqua un jalon capital dans le cheminement vers le crime de masse. Le film sera donc un documentaire historique, évoquant responsables et victimes de l'hygiène raciale, tout en revisitant aujourd'hui certains des lieux emblématiques qui furent associés à cette idéologie.       


Mémoire blanche 

Maria Reggiani

Documentaire de 42 minutes

TVEST Montreuil, Périphérie, Brouillon d'un Rêve


Maria Reggiani annonce son intention de film avec cette phrase de Marguerite Duras: « Le malheur de ma mère a tenu lieu de rêve dans mon enfance ».

Fille de parents tous deux travaillant dans le monde du spectacle,  elle a vu sa famille se disloquer brutalement à l'âge de 5 ans, se retrouvant alors placée chez son grand-père puis dans un home d'enfant. Des années plus tard, alors que sa mère est hospitalisée à cause d'une grave dépression, Maria la filme à plusieurs reprises et lui demande comment elle a pris cette décision de se séparer de ses enfants. Au cours de ces entretiens sa mère lui  révèle qu'elle a gardé de cette période le souvenir d'avoir été "absente de son existence ». Ce film est un essai  à travers d'une part, les derniers échanges filmés que Maria à eu avec sa mère, et d'autre part, diverses archives comme des photos famille, des conversations avec ses frères et soeurs, des extraits d'émissions sur son père et le journal intime de sa mère . C'est une recherche de traces pour reconstruire un parcours familial, et interroger un sentiment d'abandon.



Musiques

Souad Kettani

Documentaire de 52 minutes

Coproduction : Téléssonne avec la participation du CNC et le soutien de la PROCIREP et de l'ANGOA, du Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative et de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances - L'Acsé -Fonds Images de la diversité


Saint-Denis dans le 93. Le conservatoire de musique est un endroit tranquille, situé à l'écart des cités et des rues bruyantes du centre-ville. Dans les couloirs, retentit une mélodie étrange qui mêle sons épars des divers instruments, chaque élève suivant sa partition et sa leçon particulière. Guidé par cette musique, le film montre sous un jour inhabituel des enfants et adolescents de banlieue.

extrait (10 mn)


Zahia Ziouani, un chef d'orchestre entre Paris et Alger

Valérie Brégaint      

Documentaire de 60 minutes

 extrait 10 mn                                                                                                

Coproduction : ARTE France, France Télévision, Mezzo     



Zahia Ziouani a eu trente ans en 2008, elle est une des rares et la plus jeune chef d'orchestre française. Artiste à la renommée internationale, Zahia est par ailleurs directrice du Conservatoire de Musiques de Stains depuis 1993. Militante de l'appel des 93, elle se bat contre les préjugés attachés aux lieux de son enfance, de même que contre ceux de sa culture d'origine. Je propose de découvrir cette femme d'action, décidée, positive et lumineuse, de faire ensemble une plongée dans un milieu (culturel, social et géographique) qui n'en a pas fini avec les préjugés. Ce portrait est emblématique de l'aventure contemporaine d'une femme et d'une région, ainsi que des aléas de sa diversité. Il révèle aussi une recherche formelle portant sur les limites de la représentation : comment dresser le portrait en images d'une femme qui construit en brisant les préjugés ?

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com