Les déserteurs de la Wehrmacht




 Pendant la seconde guerre mondiale, 35.000 soldats de l'armée allemande, la Wehrmacht, ont été condamnés à mort. Plus de 20.000 déserteurs ont été exécutés, 10.000 ont été graciés, c'est-à-dire incarcérés puis envoyés sur le front de l'Est dans des bataillons disciplinaires. 4.000 sont revenus de la guerre. Aujourd'hui, moins de 300 ex-déserteurs vivent encore en Allemagne.

Le film Les déserteurs de la Wehrmacht souhaite raconter l'histoire de plusieurs de ces déserteurs ; montrer ce qu'ils ont vécu pendant mais aussi après la guerre, dans une société allemande où ils étaient perçus comme des « traîtres » et des « lâches » ; quelle fut alors leur traversée du désert ; et, enfin, retracer la lutte politique menée par une association d'anciens déserteurs, visant à obtenir une réhabilitation officielle, à partir de 1990.

En 1997 encore, les anciens déserteurs avaient un casier judiciaire et ne touchaient pas de pension d'ancien combattant pour leur période de désertion, pension touchée par tous les ex-soldats ou officiers de la Wehrmacht et même par les anciens SS.

À travers cette histoire, c'est aussi une certaine histoire de l'Allemagne d'après-guerre qui est racontée

Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com