En Développement

Tu te souviendras de moi

Un documentaire d'Anna Raffier de 52mn

Tu te souviendras de moi - Anna Raffier

Dans l'Unité d'Hébergement Renforcé d'une maison de retraite de Charente, nous allons à la rencontre des 12 résidents atteints de la maladie d'Alzheimer. C'est à travers le travail du personnel et notamment des aides-soignantes, que nous découvrirons comment l'humour et le rire deviennent l'ultime lien émotionnel, dernières expressions de leur identité en mal de repères. En observant cette relation soignants-soignés, nous essaierons de donner un sens à leur comportement étrange.


L'écrivain et son double

documentaire d'Alexandre Westphal

durée : 45mn

Percival Everett

Percival Everett est écrivain. Depuis une quarantaine d'années, il remplit des pages, griffonne dans ses carnets, publie des romans, des nouvelles, et, parfois, un recueil de poèmes. D'un livre à l'autre, il partage un plaisir non dissimulé pour l'expérimentation formelle et une certaine obsession pour la question de l'identité. Qu'est-ce qu'être un écrivain noir aujourd'hui ? Comment traiter du racisme tout en se battant pour que chaque texte soit avant tout considéré comme une œuvre, et pas seulement une méditation sur la question raciale Dans la petite pièce qui lui sert de bureau, encombrée d'articles de sports, d'instruments de musique en cours de réparation et de matériel de pêche à la mouche, il nous parle de son métier. Un huis clos se construit autour du travail de création pendant que, sur les murs de la pièce, des images projetées viennent habiter l'espace : archives, paysages, portraits, elles figurent l'imaginaire de l'auteur, recréent un monde familier, peuplé de quelques fantômes et ouvrant parfois des paysages inattendus. Ailleurs, dans un autre lieu, un autre temps, un acteur, seul sur une scène de théâtre, lit des textes de notre auteur et devient, au cours du film, son double de fiction.C'est dans l'oscillation entre ces deux décors que le portrait de l'auteur se construit. Toujours espiègle, un brin cynique parfois, le film revisite avec malice l'histoire des États-Unis. Tout au long de ce périple intérieur, on chemine en compagnie d'artistes qui composent le petit panthéon personnel de Percival, où Lewis Carroll côtoie Chester Himes et où Socrate tutoie James Baldwin.

> Teaser : Lien vimeo (Mot de passe : Everett03)

 

Irma, portrait d'une mère en tireuse de cartes

Fantaisie documentaire De Maryline Charrier

IRMA. F a 80 ans. Elle est tireuse de cartes professionnelle depuis 30 ans. Elle est aussi femme de médecin de province. Elle reçoit dans son bureau, dans un couvent du XVIème siècle, une clientèle fidèle d’hommes et de femmes de tous âges. Irma, c’est le nom que j’ai donné à ma mère, pour rire, mais pas que. Lorsqu’elle m’a proposé de m’apprendre à tirer les cartes, j’ai décidé de filmer ces échanges afin d’interroger la relation au réel, au sacré, à l’irrationnel… et de leur bon usage.

Aide à l’écriture du Département de Charente, Procirep-Angoa en développement.